l e t h é â t r e m o n d e

LA BARRACA C r é a t i o n s T h é â t r a l e

 

 

 

Direction artistique

Nabil El Azan

Né à Beyrouth, Liban, où il obtient une Licence en Sciences Politiques à l’Université Saint-Joseph. Il vit à Paris depuis 1978 où il démarre sa carrière dans le théâtre : cours d’art dramatique, Licence en Études Théâtrales à l’Institut d’Etudes Théâtrales PARIS III et, parallèlement, premières mises en scène de pièces d’auteurs comme Pinter, Marivaux, Tennessee Williams etc...

Depuis 1986, il est directeur artistique de la compagnie La Barraca qu’il oriente vers la création théâtrale contemporaine.

Il a dirigé le Théâtre Arcane (théâtre parisien aujourd’hui fermé) de 1990 à 1993. Il anime des stages et séminaires sur le théâtre d’aujourd’hui et a conçu “ACTE, À la découverte des Écritures Dramatiques Contemporaines” (éditions en France, en Belgique, au Liban, en Syrie et en Islande)

Il a mis en scène plus d’une quinzaine de spectacles  dont : (par ordre chronologique décroissant)

Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès Viva la diva de Hoda Barakat Fada rive droite de Arezki Mellal Le fou d'Omar d'après Abla Farhoud Quelqu'un va venir de Jon Fosse Le soir de la générale de Claire Béchet Le Collier d’Hélène de Carole Fréchette L’Émigré de Brisbane de Georges Schéhadé EL Maestro de Aziz  Chouaki Le Renard du Nord de Noëlle Renaude Chagrin d’amour de Georges Schéhadé Intérieur Femme  de Sylvie Chenus Le Pont de Pierres et la Peau d’Image de Daniel Danis Berlin ton Danseur est la Mort de Enzo Cormann Il Suffit de Peu de Martine Drai Football et Autres Réflexions de Christian Rullier Le Poisson Volant  de Lionel Prevel Marie 89 de Claudine Galéa L’Aménagement et Jacob Seul de Jean Louvet…

Intéressé par l'image, il a mis en scène l'exposition ISLANDE, TERRE VIVANTE au Palais de la Découverte à Paris, en 2004. En octobre 2006, il a mis en scène un spectacle de solidarité avec le Liban, VIVAT LIBAN ! au Théâtre national de Chaillot. Il a réalisé l'installation TRACES, oeuvres de Sybille Friedel, au Festival intenational de Beiteddine - juillet août 2009.


Par ailleurs, il a écrit un recueil de poésie :

Vingt-six lettres et des poussières - Éditions de la revue phénicienne, Beyrouth 2011,

et il a traduit en français un certain nombre de pièces de théâtre dont :

LES PROSCRITS de Johan Sigurjonsson. Éditions Théâtrales, Paris 2002.

SECRET DE FAMILLE de Amre Sawah, Éditions Lansman, 2007.

et un essai poétique  : MIRAGES de Issa Makhlouf,   Éditions José Corti, Paris 2004.

Nabil El Azan est Officier de l’Ordre national des Arts et Lettres. Paris 1993. Il a également obtenu le Prix de la Crétion du Forum culturel libanais en 2008.

***